Chris Wolf : « Nous sommes impatients de débuter la saison à domicile, et nous sommes confiants dans notre avenir ! »

Le nouveau CEO du LHC aborde la saison 2021-2022 pied au plancher. Et il répond aux questions avec la franchise qui le caractérise. Son message est clair : « Le défi, c’est d’abord de convaincre tous les fans de revenir à la patinoire. Et c’est aussi d’être conséquents dans nos ambitions. Nous avons tout pour bien faire, soyons confiants ! »

Chris Wolf n’a jamais eu de temps mignon depuis près de quinze ans qu’il est impliqué dans l’organisation du Lausanne Hockey Club. Le Lausannois, qui a grandi à un jet de puck de Montchoisi, a participé au développement du club en une structure professionnelle, regagnant d’abord l’élite du hockey suisse puis consolidant pas à pas sa capacité à s’inscrire dans la durée dans un monde qui allie le sport de compétition à celui du spectacle. Nommé CEO (directeur général) du LHC Group à la fin du mois dernier, Chris Wolf met aujourd’hui les bouchées doubles avec l’ensemble du staff pour que la saison 2021-2022, qui marque le retour du public après une année de pandémie, démarre à la Vaudoise aréna dans les meilleures conditions possibles. Interview sans filtre, mais avec passion !

Chris Wolf, lors de votre présentation comme nouveau CEO, vous avez déclaré que votre priorité absolue était de faire revenir les fans à la patinoire. N’est-ce pas une évidence ?

“Oui, c’est une évidence, mais ce n’est pas une sinécure. Une année de pandémie a laissé des traces, partout. On le voit bien, tous les spectacles et manifestations en lieux fermés, même dans de très grands espaces comme les patinoires, enregistrent une fréquentation initiale qui reste un peu timide. C’est normal. Mais je suis persuadé qu’une fois la saison lancée, le public va reprendre totalement confiance. A nous de le convaincre, et c’est ce à quoi nous nous attelons, avec plein de nouveautés attractives. Et un concept sanitaire très sûr (le découvrir en cliquant ici). Je veux faire vibrer le LHC dans le cœur de tous les Vaudois.”

Ce vendredi 17 septembre, c’est le premier match à domicile du LHC, contre GE-Servette. Comment abordez-vous cette rencontre ?

“Nous sommes évidemment incroyablement excités à l’idée de retrouver notre public en masse ! Ces dernières semaines, nous avons travaillé comme des fous pour promouvoir nos offres d’abonnements et de billets, qui permettent plus de souplesse qu’avant et qui offrent plusieurs avantages supplémentaires. Nous avons aussi une politique de vente des billets plus dynamique qu’avant, avec des prix très accessibles (dès 25 francs). C’est une joie pour tous – les joueurs, le staff sportif et administratif – de partager cette passion avec nos fans ! Pour ce premier match à domicile, nous avons prévu des animations sur le parvis, des foodtrucks… ce sera la grosse ambiance. Mon conseil : venez assez tôt pour en profiter, avec vos collègues, vos amis, vos proches, c’est le vendredi, la météo s’annonce clémente, tout est réuni pour que ce soit une belle fête.”

Une belle fête, certes, mais les supporters du LHC ont été déçus d’apprendre que Christoph Bertschy ne serait plus lausannois la saison prochaine…

“Je comprends cette déception, Christoph est un très bon joueur et on s’attache à des gars comme lui. Nous lui avons fait la meilleure offre possible, et son choix s’est porté ailleurs, pour des raisons qui lui appartiennent et que nous respectons. C’est la vie, les transferts font partie du sport. Le timing est délicat ? Peut-être, c’est la règle du jeu, ou plutôt l’absence de règle en la matière dans le hockey suisse qui permet cela.

Regardons le positif : d’abord, il sera encore des nôtres cette saison, et connaissant son professionnalisme je ne doute pas de son implication sous nos couleurs. Ensuite, une équipe ne se réduit pas à un joueur, nous avons un effectif magnifique, et nous avons accueilli des super joueurs avec lesquels nous bâtissons à long terme une équipe très compétitive où l’esprit de solidarité et d’engagement collectif est l’élément fondamental. Donnons une chance à nos joueurs avant de sortir des théories définitives sous le coup de l’émotion ! Nous avons un plan à long terme, et la chance de pouvoir le tenir. Et nous aurons encore de belles évolutions pour se réjouir davantage.”

Reste que depuis une année et demie, le LHC a parfois des airs de chantier permanent…

“Disons qu’il y avait du travail. Le chantier, ça a d’abord été le passage d’une ancienne patinoire à une enceinte provisoire imaginée et réalisée en quelques mois, puis l’entrée dans un complexe qui n’était pas encore terminé… et la pandémie est arrivée. On a connu plus stable ! Nos propriétaires ont fait face avec une incroyable force à ces éléments adverses. Ils ont redressé une situation financière et organisationnelle défaillante. Avec eux, nous avons maintenant un plan à long terme, une ligne de conduite, et nous avançons.

Je demande juste à nos supporters de voir aussi le verre à moitié plein : nous agissons avec cohérence. Nous avons mis des moyens et des compétences comme jamais dans notre mouvement junior, rebaptisé LHC Academy. Notre première équipe se rajeunit, nous accueillerons bientôt des spectacles, nous avons repris la gestion des événements à la Vaudoise aréna. Nous préparons l’avenir. En confiance. Et nous voulons le faire avec nos supportrices et nos supporters, avec notre communauté. Je vous attends ce vendredi pour partager une première grande émotion de cette nouvelle saison 2021-2022 pour le premier derby contre Genève.”

Photo: Patrick Martin /24heures